Randonner aux piscines naturelles de Cavu

Démarrer la randonnée au parc aventure.

Pour aller voir les piscines en venant de Porto Vecchio, il faut prendre la direction de Lecci puis bifurquer sur Conca. Après avoir passé le hameau de Taglio Rosso, on arrive sur le parc aventure Tyroliana. Le parking pour les piscines du Cavu se trouve juste après.

Nous voulions non seulement voir ces vasques naturelles qui font la fierté des Corses, mais en profiter aussi pour randonner. Sur les bords du Cavu, il y’a plusieurs parcours de randonnée.  Nous avions décidé de faire une partie de la boucle de Cinaghja et de terminer par la fin de la boucle de Barola, ce qui nous amenait directement aux piscines par le pont de la rivière le Cavu. La randonnée qui est constituée principalement d’anciens sentiers de chasseurs qui ont été nettoyés est un peu difficile, mais elle vaut vraiment la peine. Le départ du parcours se fait au niveau du parc aventure par le sentier du Ponti di Marionu, mais comme on est un peu tête en l’air on a prit la boucle à l’envers, c’est à dire qu’on est parti en direction de la Bocca di Sadica par le sentier de Bocca di Cinaghja. C’est une partie plutôt physique avec une pente très raide qui, si on fait le parcours dans le bon sens (dans le sens des aiguilles d’une montre) se fait au retour dans le sens de la descente ! Mais on y est arrivé, c’est le principal.

Une fois arrivé sur les crêtes, on voit à des kilomètres à la ronde la vallée en contrebas et les sommets environnants. On se sent minuscule, insignifiant au milieu de ce panorama somptueux. Le haut des pistes de Cinaghja et Barola alterne entre différents paysages. Tantôt du maquis, tantôt des sous bois composés d’arbres centenaires. A certains endroits vous découvrez d’énormes rochers avec des formes un peu bizarres qui semblent sortir de nulle part. Ils ont tellement été polis par l’érosion qu’ils en sont devenus très lisses. 

Après l'effort de la rando, voila la pause baignade.

En descendant le sentier de Barola, on arrive finalement au pont de la rivière le Cavu, d’où on commence à apercevoir les premières piscines. Après une belle randonnée, c’est un vrai plaisir de prendre le frais au bord d’une de ces piscines et de piquer une tête dans une eau transparente.

Laisser un commentaire

Fermer le menu