Parcourir les sentiers du Capo di Feno en Corse

Marcher jusqu'à la plage de Paraguan.

Nous logions au camping de la Trinité à Bonifacio et, ce matin là, nous avions prit la voiture pour faire à peine 1 km (oh les fainéants !) en direction de l’Ermitage de la Trinité. Un petit parking sur le bord de la route et nous voilà à démarrer la randonnée. D’abord un peu de route goudronnée, puis on attaque les pistes avec en toile de fond une vue magnifique sur Bonifacio surplombant ses falaises calcaires. La piste longe une petite vallée en se dirigeant vers la mer. A cet endroit on se trouve sur un site protégé et la vue est magique. Des rochers bien spécifiques à la Corse avec des formes un peu bizarres jonchent le parcours. On commence doucement à apercevoir la Cala di Paragnano. Les sentiers Corses sont très bien aménagés et entretenus, c’est un véritable plaisir de les emprunter. Une fois arrivés au niveau de la mer, on décide de faire un aller retour jusqu’à la plage de Paraguan. Ça fait un petit moment qu’on l’aperçoit au loin et l’envie d’aller la voir de plus près se fait pressante. Cette plage, comme beaucoup dans la région est une véritable merveille. Eau turquoise, sable fin ….. mais ce n’est pas la seule du secteur. Sur le trajet du bord de mer, on découvre de nombreuses petites criques, toutes plus exceptionnelles les unes que les autres. Cette randonnée peut vite devenir une alternance de marche et de baignade, tant la couleur de l’eau dans ces criques désertes vous donne envie de plonger dedans.

Randonner de Paraguan au Capo di Feno.

En faisant demi tour pour reprendre la direction du phare du Capo di Feno, on suit le sentier du littoral tout le long. Un vrai plaisir pour les yeux pendant plusieurs heures. Il ne faut pas hésiter à s’engager dans les petits sentiers qui partent en direction de la mer, on risque juste d’y découvrir une petite plage paradisiaque. Quelques fois, on se sent même l’âme d’un explorateur ! Qu’elle soit faite de sable ou de rocher, c’est un réel plaisir de se retrouver seul au monde au milieu d’une crique magnifique. Par le passé, la zone du Feno était un haut lieu pastorale. Les bergers de Sartène venaient y faire paître leurs troupeaux. Sur le sentier au niveau de la Cala Genovese, on découvre les vestiges d’un moulin à eau, d’une briqueterie et d’un jardin utilisés dans le passé par les gardiens du phare. Un peu plus loin, on arrive au phare du Capo di Feno, cette imposante tour carrée qui envoyait sa lumière à des kilomètres.

En direction de l'Ermitage de la Trinité.

Une fois au phare du Capo di Feno, il faut reprendre la direction de l’intérieur des terres. Jusqu’à l’Ermitage de la Trinité la piste sillonne à travers le maquis où se mêlent de nombreux parfums. L’ancien monastère de la Trinité se situe sur un site magnifique au milieu des chênes, des oliviers et de blocs de granite sculptés par la pluie, ce qui leur donne des formes étranges, voir même mystiques.

De là, une petite piste redescend jusqu’au parking. Une très belle boucle qui se clôture et on peut rentrer des souvenirs plein la tête.

Laisser un commentaire